Fuck me I'm not famous

Publié le par Louise Lazzy

Hummmmm
Ohhhhhhhh
Yeaaaaaaah
Fuuuuuuuck
Aaaaahhhhh
Beuuharrkkk

Voilà.

Je connais désormais les six répliques indispensables pour devenir une actrice de films de boules.

Et je peux le faire avec le vrai ton mi-hystérique mi-crispé des vraies actrices de films de boules (j’ai bien étudié, et je compatis) (= j’ai mal au cul rien qu’à les regarder).

Ça et un doctorat de littérature, merde, si je ne trouve pas un vrai travail dans ces conditions, je n'aurai plus qu'à me défenestrer du premier étage.

Post-post : mon contrat pour enseigner les subtilités de la troisième déclinaison latine à des adolescents boutonneux (qui on dega du male a ecrir en franssais, autant dire que ça n'a pas été de la tarte) s’achève le 20 juin. À partir de là, je serai de nouveau au chômage. J’ai envie de dire yepeeee parce que je suis complètement fun comme fille, et j’ai envie de dire sa mère la pute parce que je suis très vulgaire, et surtout j’ai envie de dire bon mais alors je fais quoi maintenant, parce que je suis un peu désespérée, aussi.

Publié dans Mille morceaux

Commenter cet article

zelda 09/07/2008 17:29

Et si je te disais que ya des gens qui n'ont même pas le baccalauréat et qui sont 'General manager ' de grosse boite dans un pays du tiers monde, avec des salaires de ministre. tu trouverais ça injuste et tout pourri ?

dimi 25/06/2008 12:58

c'est marrant parce que pour les gars c'est à peu près les mêmes phrases, de temps à autres ponctuées d'un "plage", je crois...mais c'est vrai que vu la situation, du fait que la tendance n'est plus tellement au latin dans les films de boules, je comprends ton désarroi...moi j'ai vacances dès ce soir. (j'en suis désolé). et j'ai le livre aussi (il est trèèèès bien).

ChypoR 16/06/2008 21:50

Y a pas de sot métier hein, mon petit.Penche-toi, pour voir.

O 13/06/2008 16:14

ahaha, c'est trop l'ironie de la vie tout ça, moi je me fais chier comme un rat mort au boulot, alors je jette un petit coup d oeil furtif au blog de la copine de ralph, et je tombe sur toi, toi qui déprime à l'idée de rester chez toi cet été, et moi je me dis tous les jours que je passerais bien ma vie à bouquiner et que finalement le notariat même si on est riche, est ce que ça vaut le coup de se casser les couilles à longueur de journée, sachant que pour l'instant je suis même pas riche, alors qu avec mon talent j'aurais très bien pu écrire au bas mot du guillaume musso (oui, oui!) (ou même sans aucun talent refaire la couverture du bouquin), et que ma vie ça aurait du être une vie de géniale incomprise (mais avec du succès d'estime tout de même), et qu'en fait j'essaye juste de battre mon record perso au démineur à chaque fois qu'on me met en attente...Bref, fais comme moi, joue au loto et serre les fesses!ps: et parce qu'à force la publicité ça marche, et que t'es une bonne manipulatrice de gogos, j'ai fini par craquer et j'ai acheté tempus fugit (ça change de voici)

Marie 11/06/2008 13:05

Déjà dans un premier temps et pour commencer, tu rappliques faire un peu beaucoup la fête par ici. Ensuite on avisera.