Voir Besançon et mourir

Publié le par Louise Lazzy

Se retrouver en chaussettes de fée et babies vernies dans dix centimètres de neige, c'est aussi ça, la magie des retours à Besançon.

Note pour plus tard : penser à regarder la météo avant de quitter Lyon (tiens ça me fait penser : est-ce que vous aussi, à chaque fois que vous voyez cet enculé de Patrice Drevet à la télé, vous avez envie de lui arracher la tête et de lui chier dans le cou le tabasser jusqu'à ce qu'une mort lente et douloureuse s'ensuive ? Parce que ce type déclanche des accès de fureur aussi violents qu'inexpliqués chez moi, c'est assez troublant).

Publié dans Mille morceaux

Commenter cet article

antidrevet 25/06/2007 19:58

Ce gros connad de Drevet m'a bousillé mon lundi  en m'expliquant ce matin avec son air vicelard et son sourire béat qu'on allait avoir une journée pourrie. Résultat : au lieu d'aller voir les falaises d'etretat j'ai cru cet enulé et je suis rentré sur Paris... Quel enculé ... Il a fait un temps tout a fait correct.Quel inutile ce drevet ... William fait nous plaisir .. arrête tout ca ... place aux jeunes.

b. 12/04/2006 15:06

oui, oui, je confirme que Patrice, là, je peux pas l'encaisser non plus, et je préfère deviner la météo en lisant dans les entrailles de moucherons dans mes pots de fleurs, plutôt que d'avoir à le voir/entendre/apercevoir du coin de l'oreille.
je compatis donc.

Zubrowka 05/03/2006 00:57

Patrice Drevet boit du vieux whisky acheté en Andorre et passe toutes ses vacances d'été avec Thierry Roland.C'est pour ça hein.

Major Thompson 04/03/2006 19:16

Effectivement, maintenant que tu le dis, il a vraiment une tête adorable ce Patrice Drevet (pour une victime d'une minute de "violence gratuite" ?)Besançon pour moi c'est aussi la neige et la fois où j'ai jamais eu autant les boules de ma life pour rentrer en ouature (because le ciel qui nous tombait sur la tête ou tout comme, puisque pluie verglaçante + nuit + route de campagne)Je sais pas si j'aurais envie d'y retourner dans ton patelin pourri euh je veux dire cette contrée un peu rude