Pop Star

Publié le par Louise Lazzy

Malgré mes nombreuses et néanmoins subtiles tentatives pour que le Viking comprenne enfin que j’aurais été vraiment, mais alors vraiment très très très comblée s’il m’avait offert une bague d’amoureuse à Noël (au bout de cinq ans et demi quoi, merde), j’ai reçu contre toute attente cette ravissante petite chose. Passés la première surprise («Ça s’ouvre comment ?»), et quelques petits ajustements (je suis équipée d’oreilles taille enfant : à peine ai-je réussi à placer les énormes écouteurs en me défonçant bien les conduits auditifs que mes oreilles expulsent immédiatement le corps étranger avec un petit «pop!». C’est aussi ridicule que douloureux), j’ai enfin appris à me servir de l’engin.

Je n’avais encore jamais eu de truc dernier cri. Quand j’étais petite, on m’habillait avec les vieux vêtements de mes cousines. Quand j’étais au lycée, j’étais trop une rebelle et j’en avais rien à foutre de toutes ces merdes de consommation tu vois quoi. Quand j’étais étudiante, j’étais fauchée. Alors autant vous dire que maintenant, avec mon super walkman de la mort, je me la pète grave.

Maintenant je me promène dans la (la, la, lazy) rue avec mon petit casque Barbie et tous (cry or sit or wonder why) les gens me regardent parce qu’ils sont super jaloux. Le matin, je ne pars plus à la fac en tirant la gueule parce que j’ai dormi trois heures : j’écoute Kurt et hop, c’est (comme les artistes et les putes) miraculeux, je me transforme instantanément en étudiante motivée pour préparer sérieusement l’agrégation (pour être franche je ne suis plus du tout (put out the blow torch) les cours depuis un bail (comment je suis trop une rebelle de l’agreg moi), mais si j’y allais je suis sûre que la musique me motiverait. Ouais. A fond). Dans le métro, je ne passe plus mon temps à (voler dans les airs et dans les supermarchés) essayer de me ménager un espace vital entre la vitre et le gros qui pue… Hum en fait si, je le fais toujours, c’était un mauvais exemple.

Le seul inconvénient du walkman finalement, c’est qu’on est le seul à l’entendre. Et qu’à l’inverse, si on se met à chantonner, tout le monde l’entend sauf nous. Et il arrive parfois qu’on vive de grands moments de solitude, lorsque par exemple on se rend compte au bout de trois stations que non, les gens du wagon ne nous fixent pas parce qu’on a trop la classe avec notre walkman, mais parce qu’on est en train de glapir comme une dinde : « weeeeee floooooaaat, take liiiiife as it cooooooomes ». Voilà, maintenant je peux mourir.

 

Post-Post : celui/celle qui trouve tous les titres des chansons de cette note, je l’épouse (mais sans l’aide de google hein, sinon ça compte pas pour de vrai).

Publié dans Mille morceaux

Commenter cet article

WolffromKAa 01/03/2006 14:50

...oups, one missing...
-Didier Super : Y'en a des biens
...Yeah !

WolffromKAa 01/03/2006 14:44

-Noir Désir : Lazy
-Tindersticks : Rented rooms
-Nirvana : Polly
-Les Têtes raides : Ginette
-PJ Harvey : We float
...

Louise Lazzy 16/02/2006 12:11

Angel: Oui hein, c'est mieux. Et toi tu es la preums des preums à laisser un com sur mon blog tout neuf, ouéééé!Milky: moi aussi j'aime bien chanter, mais par respect pour autrui j'évite de le faire en public.Audrey: ouiiii!!!M: et ouais, sacrée PJ...Re-Audrey: re-ouiiii!!! ;-)

audrey 16/02/2006 10:26

ah bah si" la,la lazy" ça vient de la chanson du meme nom de noir desir .

m 14/02/2006 22:41

à part pj en dernier, je vois pasmais effectivement elle est inchantableen public