Courrier du coeur

Publié le par Louise Lazzy

Cher monsieur le banquier,


J’ai bien reçu votre lettre et je vous en remercie. Vous vous êtes toujours rappelé à moi dans les moments difficiles, et votre présence attentive et constante me touche beaucoup – bien que je regrette parfois, je vous l’avoue, que vous vous obstiniez à conserver ce ton si formel avec moi : allons, que diable, lâchez-vous mon cher Jean-Noël, après tout nous nous côtoyons depuis longtemps et vous êtes le seul détenteur de certains de mes secrets les plus intimes (même mon amoureux ignore par exemple combien j’ai payé ma dernière paire de chaussures) (mais elles étaient vraiment en solde, promis).



En revanche, un détail dans votre courrier a suscité ma surprise, pour ne pas dire ma consternation (soyons fous, Jean-Noël). Je constate en effet que vous avez prélevé sur mon compte à quatre reprises la somme de 6,55€ pour "commission d’intervention", et ce pour chacune des quatre dernières dépenses que j’ai effectuée alors que j’étais dans le rouge (c’est mal).


Il ne peut s’agir que d’une erreur de votre part : aucune personne saine d’esprit ne songerait en effet à retirer de l’argent à quelqu’un qui n’en a déjà pas. Je suppose que vous vous êtes simplement trompé de bouton (ça arrive aux meilleurs d’entre nous, Jean-Noël), et que vous vouliez créditer mon compte de 30€, et non pas le débiter. Je vous prierais donc de rectifier cette méprise au plus vite : je sais bien que cette somme ne représente pas grand-chose à vos yeux, alors qu’elle me serait au contraire très précieuse pour servir à des fins utiles, comme par exemple pour acheter de la drogue.


En espérant recevoir très vite de vos nouvelles, je vous prie d’agréer, mon très cher Jean-Noël, une formule de politesse (grand fou, va).



Louise Lazzy.

 
 

(Hey les gens, vous avez vu, j’ai ressuscité en moins de dix jours. C’est certes moins balèze que Jésus, mais c'est quand même plus fort que Carlos).

Publié dans Mille morceaux

Commenter cet article

makuramis 04/02/2008 10:47

Après la participation d'un euro aux frais médicaux pour combler le trou de la sécu, ya la participation de 6€ aux frais bancaires pour combler le trou de la société générale.Mais ça doit être la mode dans les banques. Il m'est arrivé pareil. J'ai envoyé au culot mon barbu qui fronce les sourcils en grognant et notre jeune conseiller bancaire tout frais moulu de l'école nous a miraculeusement remboursé les 6 prélèvements. C'est beau la loi de la jungle.Bisou à vous, Sainte Louise.

loula 03/02/2008 12:32

bonne idée de ressusciterj'ai plus le temps de lire les blogs mais j'ai conservé mon abonnement à ton flux, donc à ton rythme no problemet puis je veux être là quand tu auras retrouvé du boulot (j'ai ramé presque 3 ans pour un projet que je viens de concrétiser)voilàPS c'est marrant les lettres anti spam pour mon commentaire, c'est TAF, un signe !!!

a n g e l 31/01/2008 20:30

si moi j'étais toi, gnere, j'attendrais jean noyel à la sortie de la banque, la nuit, l'hiver, et je lui piquerais son larfeuille, le bougre d'abruti.Les banques, tfassons, c'est rien que des voleurs, ma mienne elle me taxe quasi 7 euros tous les mois, juste parce que j'ai un compte ouvert chez eux, si ce n'est pas de l'arnaque ça?(ta mort de bloug, trop j'y croyais pas, j'ai trop foi en Toi, ô Louise ^^)

drenka 31/01/2008 19:06

Mayaaaa tu vas te faire engueuler que tu lui parles comme ca a Jean-Noyel.En pusse si jamais y te repond ca coute 22 EUR la lettre quameme.

Tonton5 31/01/2008 17:31

Je viens de croiser Jean-Noël, il marmonnait dans la barbe qu'il aimerait avoir : "Et puis quoi encore ? Elle veux pas 5 milliards et un mars aussi ? C'est la société générale ici, on est des gens sérieux !"Ca a l'air d'être pas gagné.Et bravo pour cette resurrectitude.Tonton, dessus des sous