Working girl

Publié le par Louise Lazzy

J’aimerais bien comprendre comment font les gens (je veux dire les gens normaux, ceux qui ne sont pas au chômage et qui se lèvent tôt pour travailler plus pour gagner plus), comment font tous ces gens pour réussir à concilier leur huit heures de travail quotidiennes avec tout le reste (c’est-à-dire avec l’indispensable : manger autre chose que des barquettes de thon dégueu en cinq minutes et demi, entretenir leur sociopathie culture en glandant sur le net, regarder des merdes à la télé en mangeant du nutella, faire du sesque avec leur amoureux, boire du jus de fraise avec des potes qui boivent de la bière, enfin bref faire les vrais trucs bien de la vraie vie) ?

 
 


Parce que là moi je travaille depuis deux jours, et je suis déjà au comble de la désespérance. Alors que c’est même pas un vrai travail hein, c’est juste un stage (un stage, c’est un peu comme un vrai travail, sauf que tu ne touches pas un centime et qu’il n’y a aucune perspective d’embauche à terme, mais tu te lèves quand même tous les matins pour aller bosser) (j’adore l’ANPE et sa conception très particulière de l’aide au retour à l’emploi).

 
 


J’aime beaucoup mon faux travail, cela dit. Aujourd’hui par exemple j’ai vendu Le voleur de petites culottes, Infirmières lubriques et Critique de la raison pure. C’est très varié comme faux travail. Des fois aussi je tape des trucs sur l’ordinateur et je bois du thé sur un tapis (c’est un peu confus, je le reconnais, mais je ne travaille là-bas que depuis deux jours, je n’ai pas encore tout bien cerné).

 
 


Dans moins de deux semaines, je réintégrerai donc le rang des chômeurs (bien que techniquement parlant, là je suis toujours chômeuse) (mais une chômeuse qui se lève tôt pour travailler plus pour gagner que dalle). Donc si vous avez des idées d’emplois que je pourrais occuper ensuite (si possible un poste où on gagne plein de sous en ne faisant rien), n’hésitez pas à m’en faire part. Ou sinon, vous pouvez aussi acheter
Tempus Fugit en masse, histoire que je devienne riche et célèbre et que je n’aie plus besoin de chercher un vrai travail.

Publié dans Mille morceaux

Commenter cet article

makuramis 10/10/2007 11:54

Ou alors, t'es hotesses et t'es payée pour glander sur internet, pour taper dans les réserves de gateaux et de jus de fruits (pendant que le client boit du champ', pareil que t'as dit), pour piquer des petits fours quand ya des cocktails. Et pour les chanceuses, harcèlement sexuel en prime (ça compte pour le sexe non?). Enfin, moi, je suis moche alors j'ai pas de problème de ce côté. Si tu veux je te coopte =)

M'dame Jo 09/10/2007 18:46

Ben si tu ne travailles que 8h par jour, on dit que tu dors 8h par jour, tu as quand même 8h par jour pour le reste. Plus les weekends. Ca fait tout plein de temps.

tsi 07/10/2007 17:30

salut Mme Louise Lazzy; j'ai découvert votre blog hier par celui d'Agapi, et comme j'étais malade, je suis restée au lit toute la journée à lire toutes les archives. Merci à vous, vous êtes drôle et émouvante.

arpenteur 05/10/2007 15:28

Bloggueuse te va très bien comme boulot, je trouve. Bon, je sais que ça rapporte par un rond, mais tant pis quoi...Ravi que tu aies repris ce "job" en tout cas... Et merci au hasard qui m'a fait me dire "allons quand même jeter un oeil chez lazzy... qui sait...".Et hop, bonne surprise, plein de nouveau posts...

ChypoR 28/09/2007 09:39

Je pense, comme toi et quelques autres, que travailler c'est trop dur.Par contre, voler c'est pas beau. Quant à mander la charité, c'est quelque chose que je ... Ha bah si, moi aussi je suis aux ASSEDIC !Sinon, le voleur de petites culottes, tu peux l'expédier sous pli discret ?Ha oui et puis ... T'as déjà pensé à faire des photos d'art ?